5 Astuces pour apprendre à jeter avant de ranger

Comment apprendre à jeter pour mieux ranger

Les 5 astuces à connaître pour apprendre à jeter avant de ranger chez soi

Avant de ranger, il n’est pas rare de vouloir apprendre à jeter. La principale raison d’être du rangement est de lutter contre l’encombrement. Ce dernier est souvent la conséquence d’une conservation excessive des objets que nous achetons ou que nous recevons comme cadeau. En apprenant à se débarrasser d’objets sans culpabilité, le rangement tiendra beaucoup plus longtemps. Vous pourrez enfin vivre heureux jusqu’à la fin des temps avec votre logement !

Ranger sans apprendre à jeter peut vite limiter votre rangement à court et long terme

LA bonne excuse pour apprendre à ranger est bien sûr de ranger sa maison. Sans se débarrasser du superflu, un rangement ne sera jamais efficace. Pire encore, vous pourrez avoir l’impression d’avoir enfin un espace de vie bien organisé, mais il faudra vous préparer à recommencer d’ici quelques mois. Pour éviter de transformer son logement en décharge, il faudra justement apprendre à ne pas garder ce qui doit être mis au rebut.

On ne peut pas ranger sans jeter

Si vous souhaitez ranger chez vous pour obtenir l’espace dont vous rêver, apprendre à jeter sera incontournable pour vous. Je parle bien sûr d’un Grand Rangement. Si vous choisissez de ranger sans vous séparer de tous les indésirables qui risquent de vous mettre des bâtons dans les roues, autant arrêter tout de suite. Quand on ne prend pas la peine de trier ses affaires, on se retrouve souvent hésitant quant à la façon de ranger. On se retrouve avec une tonne d’objets dont on ne sait fichtrement pas quoi faire. Et vos possessions vous donneront l’impression d’être un boulet que vous vous traînerez tout au long de votre vie. Comme beaucoup de choses, un rangement demande de l’organisation.

Si votre but est d’avoir une maison bien organisée et fonctionnelle, il faudra d’abord penser à la désencombrer. Car ce n’est qu’en gardant ce qui est essentiel à votre quotidien et vos besoins que vous pourrez ranger. En rangeant de la sorte, vous ne vous trouverez pas à court d’espaces de rangement, et vous aurez une bien meilleure idée de la façon de disposer vos effets personnels. Gardez bien en tête votre objectif de rangement et n’hésitez pas à donner tout ce qui est inutile en pâture à votre poubelle !

Apprendre à jeter peut éviter la rechute du désordre

La pire chose qui puisse vous arriver n’est pas de voir un objet vous manquer pendant cinq minutes, mais de passer de nouveau des heures à ranger. Si vous décidez de ranger sans trier, le désordre trouvera de nouveau le moyen de se ruer dans vos placards. Vous serez ainsi condamné à ranger jusqu’à la fin de vos jours. Pas terrible comme malédiction… Au moins Blanche Neige avait le droit de dormir elle ! Un espace rangé n’est pas une maison bien ordonnée en surface. Mais il s’agit aussi de ranger l’intérieur de tous vos placards et tiroirs. Car des meubles encombrés finissent toujours pas déborder.

Si vos espaces de rangement ne sont pas agréables à utiliser, vous aurez bien plus de peine à ranger au quotidien. Les objets seront probablement disposés aléatoirement chez-vous. “Je le rangement plus tard, il faut d’abord que je range cette étagère”. Et au final, rien n’est jamais fait jusqu’au jour où le désordre règne en maître chez vous. Si vous ne souhaitez pas vivre ce scénario ô combien traumatisant, le mieux est d’apprendre à jeter. Ne laissez pas les objets aux oubliettes dans vos armoires. Sachez vous en débarrasser.

Apprendre à jeter pour se concentrer sur ce qui est réellement important

Une autre bonne raison d’apprendre à jeter n’est pas de ranger, mais d’apprendre à reconsidérer tout ce que vous possédez. En agissant ainsi, vous apprenez à voir vos objets sous un oeil neuf et à revaloriser leur importance dans votre quotidien. C’est aussi l’occasion de refaire le point sur soi. Qui l’on est, ce que l’on apprécie vraiment et ce qui ne correspond absolument pas à notre personnalité.

On peut faire le point sur ses possessions

En se focalisant sur ses objets à jeter ou conserver avant de les ranger, on prend le temps de réfléchir à leur importance. On commence déjà par se rendre compte de tout ce que l’on possède. Certains trouveront qu’ils sont raisonnables. Cependant, d’autres se rendront compte à quel point ils risquent de se faire ensevelir en ouvrant une porte de placard. Quand on se retrouve face à une pile d’objet dont la taille approche celle du Mont Fuji, on prend conscience du besoin de désencombrer.

Savoir jeter

On apprend aussi à mieux apprécier ses objets. Apprendre à jeter, c’est aussi apprendre à savoir quels objets nous tiennent vraiment à coeur. C’est faisant un choix parmi les objets que l’on peut savoir comment jeter des objets sans avoir à gérer sa conscience. Observer ses possessions permet de se rendre compte à quel point nous pouvons aller loin dans le consumérisme. Et c’est en mettant en évidence tout ce qui est inutile et poussiéreux que jeter devient un jeu d’enfant. 

Ne garder que l’essentiel permet d’avoir un logement qui nous ressemble

Apprendre à jeter ne permet pas seulement de flanquer à la porte tout ce qui est inutilisé depuis des années ou cassé. La magie du désencombrement réside dans cette capacité à se rendre compte de qui on est. Car ce que vous possédez reflète votre personnalité. Tout ce qui compose votre logement donnera une certaine image de vous auprès de vos invités. Votre personnalité, vos passions, votre comportement. N’oubliez pas que les visiteurs passent un logement au peigne fin quand ils y entrent pour la première fois. Si vous apprenez à conserver des objets qui sont en phase avec vous-même, vos convictions et vos goûts personnels, vous affichez votre véritable personnalité.

S’entourer d’objets qui nous ressemblent permet de s’affirmer et de mieux s’apprécier. Si vous prenez soin de votre logement et des objets qui comptent vraiment pour vous, ils vous renverront l’appareil. Au moment d’apprendre à jeter, laissez votre personnalité s’exprimer plutôt que vos doutes et votre peur de manquer. Et cela ne s’applique pas uniquement aux objets de collection, mais à tout ce qui compose votre logement. Les vêtements, les livres, la décoration. Tout ce que vous verrez en ouvrant une porte ou un tiroir doit refléter qui vous êtes. Vous vous sentirez plus en confiance avec vous-même. Mieux encore, vous apprécierez être chez-vous.

Les 5 astuces pour apprendre à jeter

C’est bien beau tout ça, mais apprendre à jeter peut être plus facile à dire qu’à faire. Certains pourront le faire assez facilement, mais il est des personnes pour qui savoir se débarrasser du superflu sera plus ardu. Pas de panique ! Pour vous aider, je vous donne cinq astuces à mettre en place pour savoir le faire.

1

Commencer par “débroussailler”

Quand on n’ose pas jeter mais que le désordre commence à devenir stressant, il est important de commencer par ce qui nous dérange le plus : ce que nous voyons. Si le bazar est présent à la fois dans les espaces de rangement, mais aussi en surface, il faut commencer par le plus urgent. Regarder son logement tel qui est et poser les yeux sur des objets qui ne sont pas à leur place permet parfois d’avoir un déclic et de vouloir se mettre à ranger. En commençant par jeter ce qui est visible et inutile permet de dépasser sa peur du sac poubelle.

Lorsqu’on souhaite tailler un buisson, on commence par débroussailler le tout puis on s’attaque aux détails. Un logement n’est pas très différent. Pour commencer à réellement jeter commence par des objets visibles, qui trônent sur la table basse, le comptoir de la cuisine ou le chevet. Une fois lancé, il suffira d’approfondir le geste et de s’attaquer aux détails de votre logement. Autrement dit, tout ce qui encombre les parties cachées de votre logement : les tiroirs, les armoires et autres étagères.

2

Se poser les bonnes questions quant aux objets

Si vous n’arrivez pas à vous décider à garder et jeter, ces quelques questions pourront certainement vous aider. Pour apprendre à jeter, il faut savoir raisonner quant à l’utilité réelle des objets. Commencez par vous questionner sur l’utilité d’un objet. Demandez-vous si l’objet en question vous est réellement utile. Est-ce que vous vous en servez régulièrement. Combien de fois vous en êtes-vous servi dans les derniers mois, voire dans l’année écoulée. Nous gardons la plupart de nos effets personnels non pas parce que nous les aimons réellement, mais parce qu’ils nous sont utiles. 

D’autres objets, bien sûr, trouvent leur place dans notre logis car nous les apprécions réellement. Mais bien souvent, nous sommes attirés par des artefacts pendant une certaine durée, puis nous les oublions avec le temps et passons à autre chose. Quand vous triez, demandez-vous si vous aimez toujours un objet. Si la réponse est non et qu’il n’a aucune utilité particulière, jetez-le. Nous avons aussi beaucoup d’objets similaires ou en doublon. Demandez-vous si tel est le cas, et jeter en conséquence.

3

Adopter le geste petit à petit

Malgré ces questions, le fait de jeter peut encore être problématique. Quand on est phobique du sac poubelle, on ne peut pas concevoir de jeter tout un tas d’objets en même temps. Bien sûr je le conseille, car plus vite on se débarrasse du superflu, plus vite on se rend compte que l’on possède trop de choses. Mais certains auront du mal avec cela et ne passeront jamais le cap. Aussi, pour ces personnes, je recommande d’adopter une approche du tri plus en douceur. Il sera toujours plus difficile de se débarrasser de certains objets que d’autres.

Aussi, je vous recommande dans ce cas-là d’y aller petit à petit, sans pour autant y passer des mois. Commencez par des objets qui vous semblent insignifiants, comme des bibelots (des porte-clefs, de vieux souvenirs de vacances, de vieux documents). Puis passez à l’étape supérieure en reproduisant le geste avec des objets plus importants. Les livres, CD et DVD, les cosmétiques, les vêtements etc. Il n’y a pas d’ordre particulier. Tout dépendra de vous et de la catégorie d’objet qui vous semble la moins importante en allant vers la plus précieuse.

4

Donner ou vendre pour éviter de jeter

Si vous séparer d’objets n’est pas le problème, mais que jeter vous pose trop de problèmes de conscience, optez pour une autre solution. Nous sommes à une époque où la vie nous semble de plus en plus chère, et où les consciences écologiques s’éveillent (enfin !). Donner une nouvelle vie à vos objets inutiles est donc LA solution qu’il vous faut. Notre époque est la meilleure opportunité pour cela. De nombreuses boutiques d’occasion ont ouvert leurs portes, et il ne fait jamais oublier la magie d’internet !

Les opportunités de donner ou vendre des objets d’occasion sont nombreuses. Pour savoir si vous devez plutôt vendre ou donner, il faudra vous poser ces quelques questions. Avez-vous du temps et de l’énergie à dépenser pour cela ? En faisant une brocante ou en vendant sur Internet, il faudra préparer son étalage ou créer ses annonces en ligne, faire face aux clients et surtout ne pas avoir peur de négocier les prix. Si vous ne voulez pas affronter tout cela, n’hésitez pas à donner. De nombreuses associations ne demandent que ça, et certaines entreprises vous débarrassent de vos affaires contre des bons d’achats. Profitez-en !

5

Lutter contre la surconsommation

Enfin, la dernière bonne façon pour apprendre à jeter sera d’avoir moins de choses à jeter. Cela peut sembler étrange, mais quand on affronte une quantité d’objet moindre, la conscience torture moins notre esprit. Et pour cela, la solution est de repenser à son mode de vie et sa consommation. Nous avons tous été victime de la société de consommation, mais les consciences ont tendance à s’éveiller à ce sujet. C’est le moment parfait pour réfléchir à votre vie de consommateur pour y apporter quelques changements.

Si vous vous reconnaissez comme acheteur impulsif, essayer de transformer votre shopping habituel par d’autres activités plus enrichissantes, moins encombrantes et plus économes. Evitez les magasins qui proposent des objets dont vous n’avez pas besoin, et concentrez-vous plus sur vos loisirs, ce qui vous passionne réellement. En jetant, on se rend souvent compte que l’on achète beaucoup plus de choses que nécessaire. Si c’est votre cas, profitez d’un petit tri pour vous en rendre cas et déclencher un petit déclic qui transformera vos habitudes d’achats. Ces derniers seront plus réfléchis et vous apporteront moins de bazar à la maison. Apprendre à jeter peut aussi être le moyen d’apprendre à vivre autrement et plus sainement.

Avez-vous aimé cet article ?

Et vous, avez-vous d’autres astuces pour apprendre à jeter ?

Comment avez-vous dépassé ce blocages ? 

Dites-moi tout dans les commentaires !

5 Astuces pour apprendre à jeter avant de ranger - #rangement #desencombrer #maison
Cet article vous a plu ?
Vous pouvez le partager sur Pinterest
Comment apprendre à jeter pour mieux ranger
5 (100%) 1 vote

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *